Les robots a la rescousse des missions habitees dans l’espace ! – Patrick Wamhoff For CoServ Board Of Directors

Les robots a la rescousse des missions habitees dans l’espace !

Les robots a la rescousse des missions habitees dans l’espace !
application three day rule

Ciel !

Mes robots s’entrainent a garder nos stations spatiales en ordre de maniere autonome – NASA AMES

Dans 1 avenir proche, la NASA souhaite mettre en orbite autour de la Lune une station spatiale permanente appelee Gateway. A la difference une station spatiale internationale ainsi que ses residents astronautes permanents, Gateway sera principalement 1 point de transit, une zone d’etape pour les astronautes qui se dirigent par la surface lunaire ou, aussi, vers Mars. J’ai NASA s’attend a ce que Gateway passe de nombreux moment vide (il se pourra qu’elle ne soit occupee via un equipage que six semaines par an au total), mais elle devra etre prete a accueillir les astronautes des un arrivee, en leur offrant un espace entendu, chaud et ventile. Alors, qui va maintenir une station spatiale lorsqu’elle sera inhabitee ? Ce seront des robots !

Les robots formes dans l’espace Afin de etre Sans compter que qui plus est autonomes

I  l’occasion du test (voir le clip), le petit robot en forme de cube a navigue avec aisance dans la station pour trouver l’emplacement designe comme un “event” utilise Afin de la circulation de l’air dans la cabine, et a utilise la vision avec PC Afin de detecter directement l’objet etranger qui bloquait l’event : une “chaussette d’astronaute”, representee par l’image imprimee de la chaussette. Le robot Bumble a ensuite appele a l’assistance pour debloquer l’orifice. Lors du test suivant, Bumble a scanne le module d’exploration japonais d’une station spatiale, etablissant une carte 3D en haute haute resolution. Au cours de ce voyage, Bumble semble s’i?tre heurte a des cables perdus et a du les demeler, il a egalement simule des interruptions de communication entre l’espace et le sol. Cela a enfin persevere et atteint les objectifs de sa mission, avec l’assistance ponctuelle des operateurs au sol.

Simuler des collisions et former des robots a reparer de maniere autonome

La finalite des travaux ISAAC (Integrated System for Autonomous and Adaptive Caretaking) en NASA est de faire en fai§on que les systemes autonomes deja presents a bord des stations spatiales (comme le systeme de survie, le systeme d’alimentation electrique. ) travaillent avec des robots mobiles autonomes ou semi-autonomes pour gerer toute situation necessitant une intervention physique. J’ai NASA te prend l’exemple de la collision avec un micrometeorite. J’ai seule facon de gerer cette situation est de trouver ou se degote le trou, de prendre une rustine ainsi que la coller, ce qui implique 1 systeme robotique capable de se deplacer ainsi que manipuler des objets. Meme avec son beau petit bras, Astrobee n’est pas vraiment destine a faire beaucoup de manipulations, ainsi, il aura certainement besoin d’aide Afin de maintenir en etat une station spatiale autrement vide. Il va i?tre probable qu’une partie de cette aide provienne de Robonaut 2, qui, esperons le, retournera a l’ISS L’equipe ISAAC s’attaque a de nouveaux tests tel la gestion simultanee de plusieurs robots pendant le transport de fret entre une station spatiale non habitee et un vaisseau cargo visiteur non habite. L’equipe travaille aussi sur des solutions pour reparer des fuites d’air ou des incendies simules dans la cabine. Alors que l’ISS et Gateway vont i?tre l’ensemble de 2 suffisamment copains d’une Terre pour permettre a l’homme d’intervenir chaque fois que important, soit avec une autonomie supervisee, soit par une teleoperation complete, a plus long terme ISAAC s’oriente vers le type d’autonomie robotique accrue dont la NASA aura besoin pour l’exploration de Mars. Dans l’ideal, lorsque l’homme arrivera concernant Mars, une base operationnelle a l’avance va i?tre deja en service, ainsi, les robots seront probablement ceux qui feront le gros du bricolage, litteralement et metaphoriquement.YouTube – NASA’s Ames Research CenterNicolas Ribeyre

Pour afficher ce concept Youtube, vous devez accepter nos cookies Publicite.

Ces cookies permettent a des partenaires de vous proposer des publicites et des contenus personnalises en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’interet.

Leave a Comment

Your email address will not be published.